Chants – Louveteaux

Le chant de la Meute

Nous sommes des petits louveteaux
Hourrah! Hourrah!
Nous sommes des petits louveteaux
Hourrah! Hourrah!
Nous faisons toujours de notre mieux
Selon nos lois et nos maximes
Et selon les voeux de Baden-Powell
Qui est notre fondateur
Boum! Boum! Boum!

Et nous marchons parmi les arbres
Hourrah! Hourrah!
Nous sommes les loups argentés
Hourrah! Hourrah!
Sous un rayon de clair de lune
Nous brillons comme des diamants
Et nous faisons tous parti
De la meute avec les animateurs
Boum! Boum! Boum!

Nous apprivoisons des techniques
Hourrah! Hourrah!
Nous apprivoisons des techniques
Hourrah! Hourrah!
L’aventure nous attend
Avec des plaisirs et des feux d’camp
Et nous serons prêts un jour
Pour chasser les Banderlogs
Boum! Boum! Boum!

Nous sommes la tanière des BLANCS
Hourrah! Hourrah!
Nous sommes la tanière des GRIS
Hourrah! Hourrah!
Et nous sommes la tanière des BRUNS
Puis nous sommes la tanière des NOIRS
Et nous faisons tous partie
De la Meute des Loups Argentés
Boum! Boum! Boum!


C’est la Meute qui t’appelle

C’est la meute qui t’appelle
Viens, viens, laisse tout
Que f’rais-tu, ô loup sans elle ?
Viens, viens, laisse tout
Que f’rais-tu, ô loup sans elle ?
Et sans toi, que ferions-nous ?
Cours vite, cours vite, vite au rendez-vous

Ma tanière est la plus belle,
Viens, viens, laisse tout
Ma tanière est la plus belle
Viens, viens, laisse tout
Ma tanière est toujours celle
La premiere au rendez-vous
Cours vite, cours vite, vite au rendez-vous.


Nous les Louveteaux

Nous les Louveteaux, on a du nerf
Du caractère, des beaux yeux clairs
On a de beaux biceps
On est athlète
À part de ça on n’est pas laid
Pis quand le monde nous voit
Ça crie
Ça hurle
On est quek’chose à voir
Ho yé


La paix du soir

Quand j’entends les oiseaux
Chanter leurs refrains
Annonçant que bientôt
Le jour prendra fin.
Je m’unis à leurs voix.
Je laisse là mes peines.
Et comme eux, je ne crois
Qu’en la paix souveraine.

Longeant le grand bois
qui s’endort dans l’ombre.
Je rêve de toi
Créateur de la pénombre.
Au delà des sapins
Le ciel entre sommeil
Pour laisser aux humains
L’espoir d’un nouveau soleil.

Hummm…..Humm….La paix du soir.
Hummm…..Humm….La paix du soir.

Retour haut de page